Triton France Moto » moto » Comment faire des réglages de la suspension de votre moto ?

Comment faire des réglages de la suspension de votre moto ?

Le réglage des suspensions moto est très important. Avant de faire tout autre investissement, faites d’abord de bons réglages sur la moto ! Il n’y a pas de réglage standard, chaque moto est différente et ce sont tous des paramètres à considérer.

Le but de cet article est de vous fournir les connaissances de base appropriées pour vous aider à ajuster les composants de votre moto.

Comment fonctionne la suspension moto ?

La suspension d’une moto, en particulier la fourche avant et la fourche arrière, est un ou deux amortisseurs. Ils assurent simplement un contact permanent des roues sur la route, quel que soit l’état de la route. Sans cette suspension, la roue de votre moto s’enfoncera à chaque virage . La suspension vous permet de rouler confortablement et fournit de la précision à votre véhicule. Il existe de nombreux réglages qui peuvent améliorer la traction ou le confort en fonction de votre style de conduite (ou conducteur) et de l’état de la route sur laquelle vous roulez.

En d’autre termes, une suspension se compose d’un système hydraulique et d’un ressort. Le ressort peut évidemment amortir le choc reçu par la moto. Cependant, un seul ressort peut être très résistant, une fois qu’il reçoit un impact, il ne demandera qu’à retrouver sa forme d’origine le plus rapidement possible.

Le système hydraulique quant à lui joue un autre rôle : à travers la vanne, le système de pression, la fonction d’origine du ressort sera stérilisée par l’huile. Fondamentalement, sans système hydraulique, votre moto sautera, gonflera et rebondira de manière désagréable et très dangereuse .

Les réglages de suspension

Voici les trois principaux éléments auxquels il faut faire des réglages :

  • la précharge : qui est liée au ressort, et elle agit directement sur son calibrage. En d’autres termes, un système écrou / contre-écrou est généralement utilisé pour comprimer le ressort à un degré plus ou moins important afin d’ajuster sa rigidité. Le ressort comprimé sera très dur, ce qui le rendra incapable d’amortir correctement une série de chocs ;
  • la compression : grâce au réglage de la compression, vous pouvez contrôler la vitesse de descente de la suspension tout en absorbant l’impact. La compression est assurée par une valve ayant pour rôle de faire passer (plus ou moins) l’huile lorsque la suspension est comprimée. L’ouverture de la valve est généralement réglée par une petite vis prévue à cet effet. Plus les vis sont serrées (la valve a tendance à se fermer), plus la suspension sera solide. A l’inverse, plus les vis sont desserrées, plus la suspension sera molle et aura tendance à s’arrêter ;
  • la détente : après avoir reçu un choc, la suspension doit revenir à sa position initiale en se détendant. Le réglage du rebond contrôle la vitesse de retour. Le principe est le même que celui de la compression.. Plus les vis sont serrées (la valve a tendance à se fermer), la suspension se stabilisera sous des chocs répétés plus petits, et il n’y aura pas de temps pour la remonter correctement. A l’inverse, plus les vis sont dévissées, plus la suspension aura tendance à monter brusquement (votre moto décolle du sol lorsque la fourche est relâchée).

Le rôle de la suspension moto

Le but de la suspension est de s’assurer que les roues sont mises à la terre dans toutes les conditions et ceci peu importe :

  • les conditions routières ;
  • la vitesse ;
  • la capacité de freinage ;
  • l’angle de votre moto.

La liaison des roues au sol est essentielle pour assurer que votre moto roule le plus normalement et arrive à bien freiner. En amortissant les chocs causés par les conditions routières, la suspension peut non seulement assurer un certain confort au pilote et aux passagers de la moto, mais également augmenter la durée de vie du moteur et du cadre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *